Un blog cinéma, un blog littéraire, un blog séries, un blog écriture, avec critiques de films et critiques de livres

Un blog cinéma, un blog littéraire, un blog séries, un blog écriture, avec critiques de films et critiques de livres

Portrait

Qui suis-je ?

moiaJe m’appelle Ludivine Rochefort Vinot, j’ai 32 ans, et je vis dans la plus belle région de France : la Bretagne ! Fière maman de 5 chats, aussi créatifs que moi lorsqu’il s’agit de renouveler leur stock de conneries, je suis avant tout passionnée de littérature, et plus particulièrement de Stephen King à qui je voue un culte presque obsessionnel. L’écriture faisant partie intégrante de ma vie, en parallèle de mon métier de graphiste, je caresse le doux rêve de devenir un jour moi aussi un écrivain à succès.

Ce blog découle des quelques mois que j’ai passé comme Rédactrice en Chef de L’Imaginarium, un ancien webzine culturel fermé depuis plusieurs mois. Après un an d’activité sur ce dernier, j’ai ressenti le besoin de me consacrer à un projet plus personnel et chaleureux, uniquement axé sur mon univers. J’y parle de mes lectures, de films, de mes projets d’écriture, et de bien d’autres choses encore.

Pourquoi « Tempête en Roulettes » ?

La plupart des visiteurs qui passent par ici doivent se poser la question, même si la réponse paraît assez évidente. Alors pour les plus indécis :

  • Tempête : Je suis une personne très extravertie, trop peut-être diront certains. J’ai hérité de ma mère le fait d’être une vraie tornade, toujours à parler, à dire ce qu’elle pense et à avoir 1000 projets sur le feu. Appelez-moi Madame 100 000 Volts ! Rester sans rien faire ne serait-ce que 5mn est une chose tout à fait inconcevable pour moi, et partager ce qui me passionne, peu importe le sujet, est sans doute l’histoire de ma vie. Ma franchise et mon humour (paraît-il) me font parfois m’exprimer de manière assez corrosive, et je ne compte pas déroger à cette règle sur le blog…
  • Roulettes : En vérité, la nature m’a un peu loupé lors de ma conception, et toutes les pièces nécessaires n’étaient pas en stock ce jour-là. Je n’ai jamais pu marcher (entre autres choses), et par conséquent je me déplace en fauteuil roulant depuis que je suis môme. Cet handicap n’a jamais été un problème pour moi, au contraire, je pense qu’il a contribué à bon nombre des bonheurs que j’ai connu et que je connais encore. Les roulettes font partie de moi aujourd’hui, et je les assume à 200% !
Close