blog littéraire - critiques livres

Au mois de Mai, j’ai découvert ce tag sur la chaîne Youtube de la merveilleuse Margaud Liseuse, et je me suis dit que ce serait enfin l’occasion de vous proposer autre chose que des critiques. Je ne suis pas une lectrice qui « suit » la mode en matière de livres, néanmoins je pense avoir lu assez d’histoires récentes devenues « cultes » pour pouvoir répondre aux neufs questions suivantes. Ceci étant dit, je m’excuse d’avance envers les fans des bouquins que je vais écorcher. C’est parti !

Un livre ou une saga populaire que je n’aime pas ?

Alors je ne vais pas être très originale comparée à Margaud, mais pour moi aussi c’est Divergente qui me vient directement à l’esprit ! Je n’ai jamais accroché au personnage de Tris, ni à la plume de Veronica Roth, et ce fut clairement rédhibitoire pour continuer ma lecture. Je ne suis pas allée au-delà du premier tome, et je ne le ferai probablement jamais. Paradoxalement, elle passe beaucoup mieux dans les films, que j’ai pu regarder sans avoir envie de me pendre (à condition d’omettre cette tête à claques de Theo James).

Un livre ou une saga que tout le monde semble détester mais que j’aime ?

Question difficile. Rien ne me vient à l’esprit pour être honnête, car généralement c’est plutôt l’inverse comme pour le paragraphe précédent. Ceci dit, ça m’embête de ne pas répondre du tout à cette question. Du coup, je vais un peu transformer l’intitulé, de « que tout le monde semble détester » en « que tout le monde semble ignorer« . Et en ce sens, je pense directement à Whitechapel de Sarah Pinborough, que je vous avais chroniqué il y a quelques temps déjà. Je sais que c’est un genre très peu répandu sur booktube ou sur les blogs, qui sont plutôt tournés vers le young adult ou la dystopie, mais je reste tout de même très surprise du peu de personnes connaissant ce dernier. D’autant plus que Sarah Pinborough est une auteur populaire justement… Alors si vous aimez les thrillers bien flippants, jetez-vous dessus !

Un triangle amoureux dans lequel le personnage principal ne finit pas avec la personne que je souhaite ?

Alors là… Généralement j’ai horreur des triangles amoureux, je les fuis, surtout lorsqu’ils sont les piliers principaux d’une histoire (coucou Twilight). Le seul qui me vienne en tête est celui de Hunger Games, formé par Peeta, Katniss et Gale. Heureusement, il ne représente qu’une infime partie de cette histoire, ce qui m’a relativement peu dérangée comparé à d’habitude. En jouant le jeu donc, j’aurais très largement préféré que Katniss finisse avec Gale, avec lequel il semblait y avoir une alchimie bien plus forte. Je fais partie des gens qui n’ont jamais compris son retournement assez soudain pour Peeta, alors qu’elle ne paraissait guère l’aimer plus que cela dans le premier tome. Je veux bien que l’expérience traumatisante des jeux ait pu la rapprocher de lui, mais pour la cohérence du roman j’aurais trouvé plus juste une relation fraternelle.

hg

Un genre de livre populaire avec lequel j’ai du mal ?

C’est difficile de répondre à cette question car je suis une lectrice avec des goûts plutôt éclectiques. Néanmoins, je dois bien reconnaître lire très peu de littérature contemporaine, et la raison est assez simple. J’ai envie de rêver et de m’évader quand je me plonge dans une histoire, ce que je ne peux pas faire avec ce genre, qui met en scène des situations ou des problématiques de la vie quotidienne. Clairement, j’ai tendance à éviter tout ce qui ne relève pas de l’imaginaire fantastique ou des thrillers. Je ne cherche pas à fuir la réalité, car je la côtoie bien assez tous les jours comme tout un chacun, mais j’ai besoin de la sortir de mon esprit lorsqu’il s’agit de livres ou de films. C’est d’ailleurs l’une des principales raisons me faisant détester le cinéma français, trop axé sur la vie avec un grand V, que ce soit sous la forme de comédies ou de drames.

Un personnage que tout le monde aime, mais pas moi ?

Je sens que je vais me faire taper sur les doigts, mais tant pis, je n’ai jamais vraiment accroché avec Hermione de la saga Harry Potter (dont je suis une immense fan, soyons clairs). Elle m’a toujours beaucoup irritée, aussi bien avec son petit côté pompeux que ses quelques crises de gamine. Alors oui elle est intelligente, douée, mâture, et fidèle en amitié, mais la cohérence et l’importance du personnage ne suffisent pas à mon bonheur. Bien qu’elle évolue positivement au fil des tomes, en remontant dans mon estime au passage, je ne me suis pas autant attachée à elle que le reste du monde. Hormis les inévitables Harry et Ron, je lui préfère de loin Draco, qui malgré sa « méchantitude » a su me toucher à sa façon.

Un auteur populaire que je ne supporte plus de voir ?

Pour le coup, c’est assez facile et il y en a deux ! Tout d’abord, E.L. James, responsable de la terrible saga Cinquante nuances, et première auteur quadragénaire à vendre des millions de bouquins en écrivant comme une enfant de dix ans. Loin de moi l’idée de juger ceux qui ont aimé l’histoire d’amour (entre deux parties de jambes en l’air sadomasochistes) de Christian et Anastasia. Je respecte les goûts de tout le monde. Mais force est de reconnaître que tout ceci a été écrit à la truelle… On parle quand même du niveau zéro de l’écriture là. Quant à la deuxième, il s’agit de Stephenie Meyer, à qui l’on doit l’incontournable Twilight. Je n’ai jamais aimé cette histoire, aussi bien en livres qu’en films, et tout comme pour E.L. James (mais dans une moindre mesure) je trouve la plume de Meyer très pauvre. J’ai voulu lui redonner une chance avec son roman de science-fiction Les Âmes Vagabondes, mais ce fut un échec cuisant, et pourtant Dieu seul sait à quel point j’aime les histoires mettant en scène des aliens. Heureusement, on n’en entend plus parler depuis quelques temps, pour mon plus grand plaisir.

fs

Un « code » de livre populaire que je suis fatiguée de voir (triangle amoureux, système corrompu etc) ?

L’exemple donné entre parenthèses en parle très justement, mais les triangles amoureux façon Twilight et The Vampire Diaries, bonjour l’angoisse ! On en a franchement bouffé à toutes les sauces, et même si cela tend à se raréfier, le dégoût est acquis à vie en ce qui me concerne. Je préfère de loin un amour improbable, ou impossible, à ce schéma vu et revu. Un autre code qui me hérisse les poils, malheureusement très présent dans la littérature fantastique, c’est celui qui tourne autour de tout ce qui est vampires, loups-garous, sorcières etc. J’ai l’impression d’avoir fait le tour du sujet, et clairement ça ne m’intéresse plus. Peut-être qu’il y aurait encore des choses à faire avec ces éléments, mais hélas les auteurs qui se lancent là-dedans font généralement preuve d’un minimum d’imagination. J’attends une vraie prise de risques pour réviser mon jugement, mais à mon avis je vais l’attendre longtemps.

Une saga populaire qui ne m’attire pas ?

À chaud, la première qui me vient en tête est The Mortal Instruments de Cassandra Clare. Le pitch ne m’attirait déjà pas à la base, ce qui était en soi assez surprenant vu que c’est plutôt raccord avec mon univers, mais les deux premiers épisodes de la série, disponible sur Netflix, ont fini de me convaincre tant je les ai trouvé parfaitement ridicules. Alors je me trompe peut-être, ce ne serait pas la première fois, mais j’ai beau voir tout le monde n’en dire que du bien, je n’ai pas du tout envie de me lancer là-dedans. Et pour vous le prouver, j’offre son poids en bonbons à celui ou celle qui parviendra à me convaincre !

On entend souvent : « le livre est toujours meilleur que le film », mais quel est le film ou la série que je préfère au livre ?

Je vous aurais bien répondu la saga du Seigneur des Anneaux, mais ça n’aurait pas respecté l’intitulé de la question. Les films sont à mon sens aussi bons que les livres, sans être meilleurs pour autant. Du coup, il ne me vient qu’un exemple en tête, c’est la série The 100. J’ai lu les bouquins après avoir visionné les deux premières saisons du show de la CW, et ils sont clairement un cran en dessous. Les personnages y sont moins bien traités, l’univers général est beaucoup plus « léger » que le tournant pris par la série, et ils se concentrent beaucoup trop sur l’aspect psychologique des héros au détriment complet de l’action. La première saison de la série était d’ailleurs à l’image des livres, très orientée jeunesse et essentiellement centrée sur les relations entre les individus. Sauf que les scénaristes ont su rapidement se reprendre, en nous proposant une ambiance bien plus lourde et moins ados survoltés dès la seconde saison. Et manque de bol pour les romans de Kass Morgan, c’est cet univers plus sombre et dynamique qui fait selon moi toute la différence.

Voilà pour ce petit point « livres populaires ». N’hésitez pas à réagir dans les commentaires et à partager vos propres réponses !