blog cinéma - critiques films

Cet article risque d’être fortement décousu, puisqu’il est écrit sous le coup de l’émotion et plus particulièrement de la colère. Il est rempli de spoilers et de détails sur le film, donc si vous ne l’avez pas vu, arrêtez-vous ici. Pour les autres, ceux qui ont déjà pu constater les dégâts ou qui se moquent de connaître tout le scénario avant de le visionner, c’est parti !

Petit contexte rapide pour commencer. Star Wars, c’est toute ma vie. Je pèse mes mots et je crois qu’en le disant ainsi les bases sont posées. J’ai grandi avec les VHS de mes parents, j’ai été biberonné à grands coups de Luke, Leia et Han Solo, alors autant vous dire que cet univers et ces personnages sont cultes à mes yeux. Et cultes avec un grand C, comme dans « c’est casse gueule de relancer leur histoire ». Lorsque Disney a annoncé son rachat de Lucasfilm, et son intention de remettre sur les rails une suite des aventures intergalactiques, j’ai tout de suite eu une violente poussée d’urticaire. Je ne suis pourtant pas une détractrice de Mickey, j’apprécie énormément un grand nombre de leurs films, mais dans l’ensemble ce sont surtout de bons divertissements familiaux sans grandes profondeurs. Je craignais donc que la saga ne se transforme en pompe à fric, uniquement destinée à plaire au plus grand nombre, en mode tout public de base. Et puis vint le temps des premiers trailers. Mon optimisme légendaire finit par pointer de nouveau le bout de son nez. J’y ai même été de ma larmichette lorsque la dernière bande annonce est sortie. J’y croyais bordel. La désillusion fut donc à la hauteur de l’événement…

Je ne m’attarderai pas sur la beauté des images, de la réalisation ou des effets spéciaux, car il n’y a rien à dire sur ces trois points. C’est beau, c’est léché, et il fallait bien se douter que ça le serait. Je voyais mal comment ils auraient pu ruiner cet aspect du film en 2015. Non, moi mon problème, c’est ce connard de scénario. Parce que l’enveloppe a beau être magnifique, elle est malheureusement vide.

1

Je me permets de reprendre un petit extrait très savoureux de ce qu’a écrit le blogueur Un Odieux Connard :

Il y a longtemps, dans une galaxie très lointaine, des rebelles de l’espace aux prises avec des méchants galactiques cachent un plan super important sur un droïde avant d’être capturés. Le droïde se retrouve sur une planète désertique où, après avoir été récupéré par un étrange peuple du désert, il atterrit dans les mains d’un habitant du cru pauvre et sans avenir. Pris en chasse par les méchants qui veulent ces plans, le personnage pauvre doit fuir avec le droïde, et pour ce faire, quitte la planète désertique à bord du Faucon Millenium, le vaisseau d’un certain Han Solo et de son copain Chewbacca. Tous ensemble, ils décident qu’il faut absolument apporter les plans aux rebelles qui soutiennent la République. Mais c’est sans compter sur la nouvelle arme des méchants, une base de la taille d’une planète, capable justement de réduire en poussière d’autres planètes d’un seul tir. Ce qu’elle fait sur les planètes pro-rebelles, tuant des millions de gens. Les gentils, après avoir découvert que le personnage pauvre de la planète désertique était en fait un jedi, décident qu’il faut agir. Mais les méchants aussi ! Bientôt, l’arme planétaire des vilains est prête à carboniser la base secrète des rebelles, et la planète qui l’abrite. Ni une, ni deux, nos héros aidés par de précieux renseignements, et après moult efforts, parviennent à atteindre un trou à la surface de l’arme ennemie. Avec un seul de leurs chasseurs, ils la font exploser, sauvant ainsi les rebelles et ne laissant qu’un seul survivant : le chef des méchants, un jedi, mais vilain, qui s’avère avoir un lien de parenté avec les gentils.

Cette histoire vous dit quelque chose ? Vous avez l’impression de lire le synopsis de l’épisode IV ? C’est normal, c’est la même chose. Ce résumé colle tout aussi bien à cet épisode VII. C’est vous dire le degré de foutage de gueule…

Je savais qu’il y aurait des références aux anciens films, et heureusement même, mais là ce ne sont plus seulement des références, ce sont des pans entiers d’histoire dont il est question ! J. J. Abrams a pris le 4ème film, Un nouvel espoir, et il en a fait un gros remake. Ni plus ni moins. C’est tellement flagrant que je ne comprends pas tous les avis dithyrambiques des fans. C’est simple, dès les 15 premières minutes du film vous avez cette désagréable GROSSE impression de déjà vu qui ne vous lâchera plus :

  • Leia cache des plans secrets dans la mémoire de R2-D2 / Poe cache des indices secrets dans la mémoire de BB-8
  • R2-D2 se retrouve seul sur la planète désertique Tatooine / BB-8 aussi sur la planète (également désertique) Jakku
  • R2-D2 se retrouve avec un jeune homme orphelin, Luke, jedi qui s’ignore / Pareil pour BB-8 avec la jeune Rey
  • L’étoile noire / La Star Killer etc.

Et ça continue ainsi pendant TOUT le film. Je vous épargne la liste car elle est longue, trop longue.

2

Passons aux personnages, parce qu’ici aussi c’est le vide intersidéral. Autant j’ai pris beaucoup de plaisir à découvrir les gentils (Rey, Finn etc), autant les méchants sont d’un ridicule rarement égalé… Où est l’époque de l’empereur et de Dark Vador ? Des mecs qui en avaient dans le pantalon et qui en imposaient rien qu’en levant le petit doigt ! Ici on se tape Kylo Ren, héritier auto-proclamé de Vador, un gamin pourri gâté. Le type pourrait se rouler par terre dans un magasin parce que sa mère n’a pas voulu lui prendre un jeu vidéo. J’ai juste eu envie de lui mettre une bonne gifle et de l’envoyer dans sa chambre sans manger. Sa « méchanceté » a glissé sur moi, je n’y ai pas cru une minute, et le paroxysme fut atteint lorsque le mec s’est fait laminer par Rey qui n’avait jamais touché un sabre laser de sa vie. Il est loin Vador, il est très loin ! On passera sur Snoke, le nouvel Empereur, qui m’en a touché une sans faire bouger l’autre et qui ne sert à rien disons-le franchement.

Mais le pire à mes yeux, le sacrilège, c’est que ce film envoie littéralement valser la trilogie originale. Tout est redevenu comme avant ! Han fait de la contrebande, Leia dirige les rebelles, pardon les résistants, et le Nouvel Ordre (les survivants de l’Empire) est déjà tellement bien établi que l’on se demande où est passée la victoire des gentils à la fin du VI. Aucune explication à ce sujet, rien, on nous pisse dessus sans même essayer de nous faire croire qu’il pleut comme dirait cette bonne vieille Sigourney. Tout ce qui avait été fait dans les épisodes IV – V – VI n’a strictement servi à rien. Su-per. Et le couple Han/Leia, si mignon dans nos souvenirs, s’apparente maintenant à une banale histoire qui aurait mal tourné. J’ai le coeur brisé de voir ce qu’ils ont fait de ces deux personnages. Quel gâchis. J’en ai pleuré de rage… Le film se termine sur un cliffhanger qui n’en est pas vraiment un, et qui me laisse penser en plus que l’épisode VIII ne sera lui aussi qu’un remake, mais du Retour du Jedi cette fois.

Bref. Je suis triste et en colère depuis hier. Je ne comprends pas tous ces gens qui applaudissent et crient au génie, ceux qui se disent fan de la première heure comme moi. Ça me dépasse. Si vous êtes dans ce cas, expliquez-moi, parce que je voudrais vraiment comprendre. En ce qui me concerne, j’ai juste l’impression qu’ils ont chié sur mon Star Wars.